L’écriture inclusive ou écriture épicène, est un phénomène linguistique qui agite aussi les experts du SEO. Derrière cette volonté de neutralité du langage, se trouvent également des valeurs qui peuvent être partagées par votre audience. En quoi consiste l’écriture inclusive ? Comment répondre aux attentes de ses lecteurs sans perdre en visibilité sur les moteurs de recherche ? Si vous pensez que l’on ne peut pas gagner sur tous les tableaux, cet article a l’objectif de vous prouver le contraire. Comment faire rimer écriture inclusive et SEO ? Voici le mode d’emploi.

Qu’est-ce que l’écriture inclusive ?

L’écriture inclusive se définit par « l’ensemble des attentions graphiques et syntaxiques qui permettent d’assurer une égalité de représentations des deux sexes ». En application, cela consiste par exemple à ne plus utiliser le masculin comme générique pour identifier un groupe.

L’écriture inclusive est également un ensemble de pratiques qui visent à rendre les femmes plus visibles dans nos discours. C’est une technique de rédaction qui se veut neutre. L’objectif de cette écriture également appelée non sexiste dans certains pays francophones est de lutter contre les discriminations liées au genre.

Si le sujet fait toujours débat en France, l’écriture inclusive est rentrée dans les usages au Québec où elle est née. Elle est aussi encouragée en Belgique ou en Suisse par exemple. Pour ses partisans, il s’agit donc de démasculiniser la langue française pour plus de parité.

Qu’est-ce que le SEO ?

SEO est l’abréviation anglaise de Search Engine Optimization. Ne cherchez pas la différence entre le SEO et le référencement naturel, il n’y en a pas. Le SEO peut donc se définir comme un ensemble de pratiques dont l’objectif est d’améliorer la visibilité d’un site internet sur les moteurs de recherche.

En pratique, cela consiste en la création de contenus optimisés (compréhensibles pour les algorithmes) et pertinents (utiles et agréables à lire par votre cible). L’objectif est d’attirer des visiteurs pour développer son activité sur le web. Les règles ne sont pas figées. Elles évoluent avec les mises à jour des algorithmes.

SEO au centre de sa stratégie de contenu

Le référencement naturel est encore un peu trop flou pour vous ?

Retrouvez notre article sur le SEO expliqué à ma mère. Un texte qui vise à vulgariser la technique du SEO avec humour.

Pourquoi utiliser l’écriture inclusive dans sa stratégie SEO ?

Une stratégie SEO peut se définir comme un plan d’action dont l’objectif est d’optimiser dans le temps votre site internet. En marketing digital, tout part des besoins de votre persona. Si vous avez remarqué que votre cible est sensible à l’écriture non genrée et aux valeurs qu’elle porte, alors il est essentiel que votre stratégie de communication s’adapte et intègre l’écriture inclusive.

Utiliser l’écriture inclusive pour répondre aux attentes de sa cible

Les consommateurs attendent plus de transparence et d’éthique de la part des entreprises. Si vos clients vous sont fidèles, c’est pour une bonne raison. Une communauté est soudée autour de valeurs partagées. J’aime reprendre la citation de Seth Godin, auteur et conférencier à succès sur marketing : « Les gens n’achètent pas des produits et des services. Ils achètent des relations, des histoires et de la magie. »

C’est ça le marketing de Seth Godin, est l’un de mes meilleurs livres de chevet. Si vous ne deviez lire qu’un seul livre sur le marketing digital, ce serait celui-là !

L’écriture inclusive, une opportunité simple de vous démarquer de vos concurrents.

La manière de nous exprimer à l’oral comme à l’écrit, influence notre image auprès de notre audience. En effet, l’inclusion par le langage reflète une volonté et une démarche plus globale à laquelle votre clientèle peut être sensible. En rédaction web, utiliser l’écriture inclusive peut effectivement être un moyen de vous différencier de vos concurrents.

Comment accorder écriture inclusive et SEO ?

Le point commun entre l’écriture inclusive et le SEO est qu’il s’agit de pratiques dont l’objectif est de gagner en visibilité. Dans les deux cas, nous allons chercher dans notre exercice de rédaction la meilleure adaptation aux changements des usages et à l’évolution de la société.

Les bonnes pratiques en écriture inclusive 

La langue française est genrée. C’est-à-dire qu’il n’existe pas de forme grammaticale neutre comme dans la langue anglaise par exemple. Néanmoins, une langue vivante est par définition une langue qui évolue. Non pas par la contrainte ou par la force, mais par l’usage. L’écriture inclusive a ses codes et comprend plusieurs techniques de rédaction. Voyons les bonnes pratiques pour utiliser l’écriture inclusive dans son blog.

La féminisation des métiers et des titres

Dans la langue française, nous avons le genre masculin et le genre féminin. L’accord des noms de métiers au féminin existe donc depuis le Moyen Âge. On dit très facilement un coiffeur et une coiffeuse, un infirmier et une infirmière, un acteur et une actrice. Cependant, la féminisation de certains métiers ne nous semble pas naturelle, comme autrice, professeure ou doctoresse.

Pourquoi la féminisation des métiers peut nous sembler étrange ?

La raison est simple : ces mots ne faisaient plus partie de nos habitudes, de nos usages depuis que l’Académie française les avait supprimés. Avec l’évolution de la société et l’accès des femmes à l’ensemble des métiers, l’institution créée par le Cardinal Richelieu en 1635 a reconnu qu’il n’y a « aucun obstacle de principe à la féminisation des noms de métiers et de professions. »

L’intérêt de la féminisation des métiers pour le SEO est de mieux cibler votre marché. La requête « rédactrice » par exemple et bien moins compétitive que la requête « rédacteur ». Comme pour un marché de niche, le volume de recherches sera peut-être moins important, mais il sera plus facile de bien se positionner dans la page de résultats.

Attirer un trafic qualifié en 5 étapes

Vous voulez attirer un trafic qualifié sur votre site internet?

Retrouver les 5 étapes pour attirer naturellement vos clients.

Le point médian et la barre oblique

Le point médian et la barre oblique sont de plus en plus souvent utilisés par certains organismes et médias. Le point médian est une convention graphique de l’écriture inclusive. Il réunit le masculin et le féminin de certains noms, adjectifs et participes passés.

On écrit par exemple « étudiant · e » ou « ami · e ». De la même façon, on peut utiliser le point médian pour le pluriel : « étudiant · e · s » et « ami · e · s ».

La barre oblique permet de réunir les suffixes différents qui expriment le masculin et le féminin. Il est possible de voir écrit « traducteur/trice » ou « rédacteur/trice ».

SEO et écriture inclusive

Les algorithmes comprennent l’intention de recherche d’un terme comprenant un point médian ou une barre oblique. La difficulté vient plutôt de la cible. Il y est peu probable que vos visiteurs utilisent ce type de convention graphique dans sa recherche d’information, surtout si la navigation se fait sur mobile.

Les termes épicènes

Les termes épicènes sont des termes qui n’excluent aucun des deux genres grammaticaux de la langue française. C’est-à-dire qu’un terme épicène ne change pas en fonction du féminin ou du masculin. Par exemple un enfant, un être humain ou la clientèle.

Dans le même esprit, une rédaction épicène va donc choisir le plus souvent possible des expressions non genrées ou neutres. Par exemple : les droits humains plutôt que les droits de l’Homme.

L’intérêt de la rédaction épicène, en dehors de sa neutralité, est d’obtenir un vocabulaire plus varié et plus riche. Ce qui est bon pour le SEO. En effet, un texte épicène a moins de répétition. On évite plus facilement le risque de bourrage de mots clés. Enfin, le résultat est souvent plus agréable à lire. On favorise ainsi l’expérience utilisateur.

techniques d'écriture non sexiste

L’écriture inclusive nous rappelle l’importance des mots

Une idée, un concept ou une utopie ne peut exister que si nous avons des mots pour la nommer, pour l’expliquer. Les mots sont importants parce qu’ils structurent notre pensée. En rédaction SEO, il est essentiel de trouver les bons mots clés pour être visible sur les moteurs de recherche.

Qu’est-ce qu’un bon mot clé ?

Un bon mot clé est une requête qui génère un volume de recherche relativement important pour une concurrence plutôt faible. C’est tout l’intérêt de se positionner sur un marché de niche par exemple. Dans le même esprit, il sera pertinent de travailler des mots clés de longue traine.

Si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez télécharger mon guide gratuit sur les 5 étapes pour trouver les bons mots clés pour votre activité. J’explique plus en détail ce qu’est un bon mot clé.

Guide pour choisir ses mots clés en 5 étapes

L’impact de l’écriture inclusive sur le SEO

Est-il intéressant d’utiliser l’écriture inclusive dans sa stratégie SEO ? En rédaction web SEO, nous prenons en considération le fonctionnement des moteurs de recherche qui classent les contenus web en fonction de leur qualité. Les algorithmes n’ont sans doute aucune opinion sur l’écriture inclusive. Cependant, il s’adapte à nos comportements.

Effectivement, l’objectif des moteurs de recherche est d’être toujours plus pertinent. C’est pourquoi nous observons une adaptation des algorithmes à l’écriture inclusive. Il est donc possible de faire rimer écriture inclusive et SEO.

Adapter son style rédactionnel à sa cible

Comme l’a commenté Olivier Andrieu, considéré comme le pape français du SEO, « il n’y a pas de problème si on écrit en écriture inclusive et qu’on est cherché en écriture inclusive, bien que la pratique soit minoritaire. »

Si votre persona est sensible à l’écriture inclusive, il appréciera vos efforts dans ce sens. Vous pouvez favoriser les termes génériques et les mots épicènes pour une écriture plus neutre. En revanche, évitez les points médians et barres obliques dans vos titres et vos URL.

Pour écrire cet article sur la langue française, je me suis beaucoup inspirée du superbe libre de Maria Candea et Laélia Véron, Le français est à nous. Ce livre présenté comme un manuel d’émancipation linguistique est simple à lire et bourré d’anecdotes sur l’histoire de notre belle langue. Un vrai moment de plaisir.

La langue française est une langue riche, vivante et dynamique. Parce que les choses n’existent pas sans mot, de nouveaux termes viennent remplir nos dictionnaires chaque année. Le français nous offre des nuances qui nous permettent d’être précis. Alors, n’hésitez pas à jouer avec les mots.

Vous vous demandez pourquoi avoir un blog ? Je vous propose 5 bonnes raisons de vous lancer.

5 raisons d'avoir un blog sur son site internet