Sélectionner une page

À cause de la crise sanitaire, le télétravail est devenu obligatoire pour certains d’entre nous. Restrictions, couvre-feu, confinement, ces périodes d’incertitudes sont aussi mauvaises pour l’économie que pour le moral des entrepreneurs et des chefs d’entreprise.

Pour la majorité d’entre nous, le plus dur à vivre est la distanciation sociale. Ne plus pouvoir partager librement des moments en famille ou entre amis, devoir renoncer à certaines de nos passions. Même si nous comprenons l’importance de le faire, cela reste un sacrifice. Tout cela affecte naturellement notre état d’esprit.

Récemment, IFOP a réalisée une étude sur l’impact de la crise sanitaire et du confinement sur notre santé physique et mentale. Elle parle de traumatisme collectif et d’une usure psychologique des Français.

Donc, nous télétravaillons. Cela peut être agréable de travailler depuis chez soi. Mais uniquement quand on l’a librement choisi et avec une certaine organisation. Alors quand la situation s’éternise quelque peu, comment ne pas sombrer dans l’anxiété ou la dépression ?

Les joies du télétravail

Je ne suis pas sociologue, encore moins psychiatre, cependant je peux vous parler de mon expérience, en espérant qu’elle vous sera utile. Dans le cas contraire, nous aurons au moins partagé un moment ensemble.

Je suis rédactrice web SEO. J’aide les entreprises à améliorer leur image d’expert, à se différencier de leurs concurrents et à attirer naturellement leurs futurs clients grâce à un contenu de qualité.

Tout ceci peut facilement se réaliser à distance. Mes clients sont des entreprises ou des entrepreneurs, basés près de chez moi ou à des centaines de kilomètres. Internet et les logiciels de partage de documents ou de visiophonie comme Zoom, nous permettent de réduire les distances avec nos clients.

En théorie donc, je peux travailler de n’importe où, avec une connexion internet. Au début, le côté digital nomade de ce métier de rédacteur web me faisait vraiment rêver. Je m’imaginais voyager et écrire depuis la terrasse d’un café ou d’une plage privée devant un coucher de soleil. J’avais des envies de cocotiers.

En pratique, j’ai rapidement compris que j’avais besoin de silence pour être productive. Travailler en open space, dans un bar ou dans un train, cela m’est insupportable. J’ai rangé ma valise. Adieu donc les cocotiers.

Depuis la création de mon entreprise, je télétravaille. J’ai appris à ne pas me disperser, à m’organiser et à me fixer des horaires. Vous pouvez d’ailleurs retrouver mon article sur les 3 astuces pour apprendre à mieux gérer son temps.

Avec le confinement, ce qui est venu chambouler ma routine c’est que l’on télétravaille en famille. Entre l’école à distance et les réunions téléphoniques de monsieur, l’ambiance à la maison est devenue électrique. Et qu’est-ce qu’on mange à midi ?

Depuis plusieurs mois maintenant, les « j’ai envie de » ont été remplacés par des « je dois ». Par exemple, j’ai envie d’aller boire un verre avec des amis est devenu, je dois rester à la maison. J’ai envie d’aller me régaler dans mon restaurant préféré s’est transformé en, je dois faire à manger pour 5 personnes, 3 fois par jour et je ne sais toujours pas cuisiner. D’ailleurs j’évite d’apprendre.

J’ai envie de me détendre, d’être un peu tranquille, mais JE DOIS aider les enfants à faire leurs devoirs et cela va encore prendre des heures parce qu’ils ne comprennent apparemment rien. Je les suspecte de le faire exprès. Des fois on en discute avec des amies sur Twitter. C’était mieux avant le COVID.

conséquences du télétravail sur notre moral

Personnellement, dans ma vie d’avant je faisais du théâtre : de l’improvisation et du one-man. C’était pour moi un grand moment de plaisir. Cela me permettait de me défouler et de vivre d’incroyables moments d’adrénaline, le danger des sports extrêmes en moins.

Mais depuis le confinement, je n’ai plus cette soupape. Je n’ai plus l’occasion de décompresser, de me retrouver seule. Je suis comme prise dans un tourbillon de choses désagréables à faire. Je me sens frustrée, débordée, stressée, exaspérée, nerveuse, énervée, irritable, névrosée, passablement en colère, à deux doigts de la crise d’hystérie et enfin prête à exploser !

Trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, en télétravail, pendant un confinement à durée plus ou moins déterminé, est aussi évident que de marcher sur un fil tendu entre deux montagnes avec le vent qui vous pousse dans le dos et un bâton qui vous encombre les mains.

Mais rassurez-vous, voici enfin mon conseil pour être efficace, même en télétravail : entretenir sa joie de vivre ! Pourquoi ? Pour être résilient. Et pour pouvoir dire aux copines que c’était pas si difficile finalement.

Comment entretenir sa joie de vivre ? En prenant bien soin de vous faire plaisir tous les jours. Faites quelque chose que vous aimez faire et donc qui vous donne du plaisir et si possible, sans l’utilisation des écrans.

La régularité est importante dans ma prescription. Bien sûr, il n’est pas possible de réaliser tout ce que l’on aimerait à cause des restrictions sanitaires. Mais on peut et même on doit, s’accorder des petits plaisirs et ce, chaque jour de la semaine et deux fois le dimanche.

Etre efficace en télétravail

Se faire plaisir peut prendre plusieurs formes : jouer de la musique, dessiner, peindre, faire du sport, cuisiner, méditer, sauter sur un pied, rire à gorge déployée, crier dans un oreiller. Chacun est libre de trouver ce qui lui fait du bien. Personnellement, quand j’ai passé une mauvaise journée, que je me sens triste ou stressée, je chante.

Je chante et ça me fait un bien fou. En peignoir avec ma brosse ronde, j’ai des airs de Mariah Carey. Je me prépare pour le Zénith. Et plus je chante fort et plus cela me fait du bien. Et si mes voisins ont une vision différente de la mienne, c’est parce que la réalité est subjective. Cela fera peut-être l’objet d’un prochain article.

J’ai écrit ce billet d’humeur en réponse à une proposition du blogueur Olivier Roland, pour son site blogueur pro. Je vous invite d’ailleurs à y découvrir cet article sur la création d’ebooks : Comment créer un ebook rentable ?

Un billet d’humeur ou article d’opinion, traite d’un sujet d’actualité selon un point de vue très personnel et plutôt décalé, comme vous l’aurez compris. Néanmoins, je vous conseille sincèrement de penser à vous faire plaisir tous les jours pour entretenir votre moral.

Et vous, quelles sont vos astuces pour être efficace en télétravail ?

À découvrir aussi : notre article sur le Duplicate Content

Proposer un même texte dans différents formats, est-ce une bonne ou une mauvaise idée ? Apprenez comment Google classe les contenus.