Vous vous intéressez au métier de rédacteur web ? Vous vous demandez si vous avez les qualités requises pour exercer ce métier ? Vous avez parfaitement raison ! Il est primordial de se poser ces questions en amont. Ainsi, vous aurez l’assurance de vous diriger vers votre voie idéale. Vous allez découvrir les 7 qualités nécessaires à un rédacteur web, 7 capacités que vous devrez apprendre ou améliorer avant de vous jeter dans le grand bain !

L’autonomie

Majoritairement, les rédacteurs se lancent sous le statut de micro-entrepreneur et qui dit free-lance dit seul ! Ici par autonomie, on entend : savoir organiser son temps et être proactif dans le développement de ses missions. Le rédacteur démontre sa rigueur organisationnelle sans attendre de directives provenant d’une tierce personne. Il fait preuve d’autodiscipline en respectant les délais de livraison et il suit les briefings de ses clients à la lettre. Il se montre ingénieux et cherche les informations par lui-même (en utilisant bien évidemment des sources fiables).

La curiosité

Le rédacteur web est curieux et il s’intéresse à presque tout ! Il a un esprit ouvert et critique. Il possède une excellente culture générale et est amené à écrire sur des sujets divers et variés. Il collabore avec des clients d’horizons différents et sait parfaitement s’adapter à chaque situation. Sa soif d’apprendre reste inépuisable ; ce qui fait de lui un vrai couteau suisse de la rédaction web. La recherche fait partie intégrante de son processus de travail, il est donc à l’aise avec la collecte et la synthétisation d’informations.

La pédagogie

Le métier du rédacteur web consiste à créer un contenu suffisamment clair, simple et riche, afin d’être compris par le plus grand nombre (à l’exclusion des textes à destination d’experts). Il a la capacité de se mettre à la place de ses lecteurs et construit ses écrits à partir de cette logique. Il structure ainsi ses articles autour d’une thématique précise en répondant aux attentes des utilisateurs. Son esprit de synthèse facilite la lecture de ses textes.

La rapidité

La rapidité est LA bête noire de tout rédacteur débutant ! La bonne nouvelle est qu’elle s’apprend, la mauvaise est qu’elle ne s’améliore qu’avec l’expérience. Un bon rédacteur web se démarquera par la qualité de ses écrits et par la rapidité de leur livraison. Cette qualité demande d’optimiser son temps de travail, pour ce faire organisation et rigueur s’avèrent indispensables. La technique du batching apparaît comme intéressante si l’on souhaite décupler sa rapidité. Elle consiste à regrouper des tâches similaires et à les effectuer les unes après les autres. Cet exercice permet aussi d’augmenter sa productivité.

L’exigence

Le rédacteur est un professionnel exigeant. Sa maîtrise de la langue française reste indiscutable, tant sur l’orthographe que sur la syntaxe. La recherche de « coquilles » apparaît donc comme une activité qu’il pratique fréquemment. Son exigence se traduit également par le strict respect des délais qui lui sont imposés. Il est intransigeant sur la qualité de ses contenus. Il se forme régulièrement sur les évolutions autour de son métier et suit de très près les actualités liées aux secteurs d’activité de ses clients.

L’amour des mots

Le rédacteur web ne provient pas forcément d’un cursus littéraire, mais son appétence pour ce secteur reste indéniable. Il manie les mots à la perfection et prend plaisir à décrire, expliquer les choses avec précision. Il maîtrise différents styles rédactionnels pour éviter la monotonie dans ses écrits. Son vocabulaire est donc riche et il sait capter l’attention des lecteurs. Il développe aisément une idée de façon pertinente et logique. D’une manière plus générale, il aime jouer avec les mots en racontant des histoires. Bien qu’il ne soit ni journaliste ni écrivain, son attrait et son habileté à la langue de Molière s’avèrent impératifs.

La connaissance en référencement naturel

Le rédacteur compose pour les internautes et pour les moteurs de recherche. Il connaît ainsi la technicité du référencement naturel. Les algorithmes de Google ne sont pas un secret pour lui. Les notions de mots-clés, de champs lexicaux et de champs sémantiques ponctuent ses journées de travail. Il produit des écrits riches et variés à forte valeur ajoutée. Il connaît bien la définition de contenu de qualité selon Google et ses textes sont donc optimisés, originaux et agréables à lire. Il se montre effectivement vigilant sur le « duplicate content » et est au fait de la pénalisation de Google au sujet de cette pratique.

Vous l’aurez compris la fonction de rédacteur web demande polyvalence, rigueur et adaptabilité. Il convient parfaitement aux touche-à-tout et aux multicasquettes. Rassurez-vous ! Toutes ces caractéristiques s’apprennent et combiner à une formation de qualité sur le métier, comme celle de Lucie Rondelet, vous posséderez alors toutes les cartes en main pour devenir un bon rédacteur web !